Née le 09 aout 1991 à Roanne, Célia Forestier a grandi en musique grâce à un entourage de musiciens, notamment son père guitariste de jazz. Dès son plus jeune âge, elle étudie le piano, puis se consacre au chant. C’est alors qu’elle commence à se produire sur scène accompagnée de son père François Forestier. De ce lien privilégié est né un univers teinté de jazz et de pop internationale, chacun apportant ses influences, ses envies, afin de créer un répertoire personnel chargé d’émotions. Après un bref passage au département chanson de l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, elle rencontre la chanteuse Laurence Saltiel avec qui elle aborde « l’art du scat ».

En 2011 elle décide de former son premier projet personnel, le Célia Forestier Quartet. (F.Forestier / P.Coquard / E.Vallognes). En parallèle elle participe à différents projets en studio ou sur scène avec Totems Project, Franck Comtet, Jean Andreo & les Flextribu ou encore en tant que choriste pour Bobby Mc Ferrin puis Rhoda Scott lors du festival Jazz à Vienne.

En 2013, après la fin de ses études de Gestion culturelle, elle décide de reprendre le chemin du conservatoire ou elle commence un cursus jazz à l’ENM de Villeurbanne, intégrant notamment la classe de chant de Sylviane Fessieux tout en continuant de se produire sur scène.

Attirée par de nouveaux horizons artistiques et après quelques années de concerts avec le CF4, elle décide de se tourner vers de nouveaux projets.

 

C’est à l’ENM qu’elle rencontre en 2015 les musiciens qui forment avec elle aujourd’hui le groupe Six-Ring CIRCUS. Influencée par les chanteuses de jazz moderne telle qu’Esperanza Spalding ou encore Becca Stevens elle commence à écrire ses propres compositions en 2015 pour un nouveau Quintet qui verra le jour en 2017. 

"Tour à tour, feutrée, puissante, claire, douce, sa voix se posait en toute simplicité sur les notes fabuleuses des trois musiciens de son 4Tet. " 

                                                         - Le Dauphiné Libéré

"Sa tessiture, sa justesse et l'originalité des lignes vocales survolent le socle musical construit autour d'elle, renforcé par l'utilisation assumée et bien dosé de quelques effets sonores qui ne dénaturent en rien le grain de sa voix"

                 - Michel Perrier, Jazz Rhône-Alpes

  À 

PROPOS